FOIRE AUX QUESTIONS SUR L'ECOLE A LA MAISON

SUIS-JE CAPABLE DE FAIRE L'ECOLE A LA MAISON ?

DES CENTAINES D'INSCRITES |  9 MODULES | 90 COURS

Réflexions autour de l'école à la maison :

"l'école est obligatoire" +

Alors beaucoup croient cela et font l'erreur en prononçant ces propos. Soit par manque d'information, soit parce que ça leur convient de dire cela. L'école n'est pas obligatoire. Que ce soit en maternelle. En primaire. Au collège ou lycée. Si je suis sûre ? Oui sûre et même certaine ! Ce qui est obligatoire, c'est l'INSTRUCTION. L'école à la maison est un droit donné à tous, tant que cela est bien cadré, et respecté. Mais ramener son enfant à l'école, non, ce n'est pas une obligation..

Preuve : Article L131-2 L'instruction obligatoire peut être donnée soit dans les établissements ou écoles publics ou privés, soit dans les familles par les parents, ou l'un d'entre eux, ou toute personne de leur choix. Un service public de l'enseignement à distance est organisé notamment pour assurer l'instruction des enfants qui ne peuvent être scolarisés dans une école ou dans un établissement scolaire

"tes enfants ne vont pas a l'école ? Il ne seront pas sociables !" +

La socialisation ne se fait pas obligatoirement à l'école et par l'école. Mais par toutes les choses qui nous entourent, l'environnement. Nous vivons en société, nous sortons par nécessité, nous sommes donc sociables par nature. Je préfère et de loin que mon enfant se sociabilise par lui même en découvrant, apprenant, s'interrogeant, à son propre rythme, plutôt qu'être enfermé quotidiennement dans une salle de classe avec une MÊME maîtresse, et des MÊMES camarades, par conséquent la MÊME routine. Mes enfants ont au quotidien accès à toute sorte de choses, bien sur les cours à la maison, activités manuelles. Mais aussi des sorties découverte, sorties animalières, bibliothèque, jeux avec d'autres enfants, voyages...

"tes enfants seront de vrais sauvages !" +

Alors si faire l'IEF rend l'enfant sauvage je dis oui! L'IEF rend mes enfants courtois, polis, matures et bien élevés.

Qui dit sauvage dit probablement jungle : Maison ou école ?

Je leur donne MON éducation à ma façon, telle que je la vois. Je leur enseigne à leur rythme.

Des enfants avec un vocabulaire élaboré, adapté à chaque situation.

Enfants sauvages me direz vous ??

"tu n'as aucun diplôme, comment pourrais-tu prétendre les instruire ?!" +

Il faut savoir qu'un parent ce n'est pas un enseignant. Sinon j'aurai fait maîtresse. Un parent c'est un accompagnant. Donc j'accompagne mes enfants dans leur aventure avec mes compétences. Nous n'avons aucune contrainte de temps, aucun stress. En plus cela permet de réviser, et d'être plus proche de ses enfants. Nous découvrons ensemble, et cela leur démontre également qu'un parent peut apprendre et ne pas tout connaître.

Que demander de plus?

"t'as trois enfants en bas âge ? T'y arriveras jamais !" +

Quand on veut on peut. Tout est question d'organisation, de rythme et de méthodologie. Moi aussi j'appréhendais, mes enfants étant très rapprochés. Mais je m'organise. Bien sur je ne suis pas wonder woman et bien souvent je me suis retrouvée dans des situations difficiles. Mais quand on veut du bien pour ses enfants, quand on a la motivation et surtout le temps, on y arrive.

Je dirai même, avec l'expérience et le temps, que plus on a d'enfants, plus l'instruction est aisée.

"et tu finances comment le tout ? L'école c'est gratuit !" +

L'école ? Gratuite ? En faisant l'école à la maison, certes c'est un coût mais moins important que l'école publique.

Je préfère investir pour du bien pour mes enfants. Il existe différentes astuces. On joue pas mal sur la recup. Le bon coin. Et on investi un peu plus sur les manuels scolaires. Un petit budget doit être consacré à l'IEF et des concessions doivent être faites c'est certain.

"tu imposes TES choix à tes enfants" +

En tant que parent, éducatrice et responsable, je me dois d'apporter le meilleur à mes enfants, pour eux, comme pour moi. Si jeunes, ils n'ont pas encore le discernement ni la raison pour connaître le mieux pour eux.

Je n'imaginerai pas voir mon fils, à 3 ans, rentrer de l'école en me disant "je veux mettre du rouge à lèvres", ou ma fille qui m'expliquerait des cours d'éducation sexuelle à 5 ans...

 

Questions autour de l'école à la maison

Quels sont les avantages de l'école à la maison ? +

Les avantages sont multiples et devancent, de loin, ceux de l'école publique.

Pas d'horaires, réveil au rythme de l'enfant, liberté, découverte, jeux, préservation, amour...

Comment puis-je enseigner quelque chose que je ne connais pas ? +

En découvrant avec l'enfant ! Manuels, cours par correspondance, sorties, musée... Tout est bon à prendre ! Et c'est tellement mieux quand on découvre ensemble !

Faut-il un diplôme pour faire l'école à la maison ? +

Nul besoin de diplôme.

Une maman sans brevet pourra tout aussi bien enseigner qu'une maman avec un master. Tout part de la méthodologie et des pédagogies utilisées.

Qu'en est-il de la socialisation ? +

L'enfant se sociabilise avec l'extérieur, ce qui l'entoure, en diversifiant les lieux, les sorties, les rencontres.

Pas en étant dans une salle de classe durant 10 mois avec la même maîtresse et les mêmes camarades.

Comment puis-je convaincre mon mari que l'école à la maison est la meilleure option ? +

Il faut simplement revenir à la base : pourquoi faire l'école à la maison ?

Pour le bien-être de l'enfant. C'est lui l'acteur principal. C'est son avenir qui se joue. Et ce dernier est basé sur l'éducation ET l'instruction.

Si le papa a le même intérêt pour son enfant, il n'hésitera pas à "tester" dans un premier temps l'école à la maison et voir par la suite.

Vos interrogations

Ma fille passe au ce2, est-ce que je suis capable de commencer maintenant, sachant qu'elle préfère l'école publique ? +

Elle aime probablement l'école publique oui. Mais nous ne pouvons affirmer qu'elle la préfère puisqu'elle n'a jamais fait l'école à la maison.
La question est : pourquoi aime t-elle l'école publique ?
Généralement c'est pour les amies. Camarades.
Si à la maison les liens sociaux sont établis, elle n'aura aucun manque de l'école publique
C'est pareil pour tout motif : si l'enfant, à domicile, a tout à sa disposition, alors il ne réclamera nullement l'école publique et ni pensera pas. Si c'est le cas c'est qu'il y a un manque à combler au domicile (manque de sorties, les amis qui ne sont pas vus, pédagogie mauvaise...)

Est-ce qu'il y a des personnes qui viennent contrôler pour voir ce que vous enseigner comment etc ? +

Oui. Il y a un contrôle annuel par l'inspection académique. Et un contrôle tous les deux ans par la mairie.

Est-ce que l'on risque d'avoir des ennuis type amendes etc... Lorsqu'on fait l'école à la maison ? +

Si la déclaration annuelle est faite et si l'enfant reçoit une instruction il n'y a aucun souci. L'école à la maison est un droit accordé à toute personne et est tout à fait légal.

Est-ce que l'école à la maison est reliée au CNED ou pas du tout ? +

Le cned est un organisme de cours par correspondance. En faisant l'école à la maison vous pouvez le souscrire comme en souscrire un autre. Libre à vous et aucune obligation !

Y a t'il une procédure administrative à suivre lorsque l'on décide de faire l'école à la maison à son enfant ? +

Oui. Il faut déclarer la scolarité à domicile auprès de la mairie de notre ville et l'éducation nationale par un courrier en y joignant le certificat de scolarité. Certaines écoles de cpc le font.
Le certificat de scolarité est à envoyer également à la caf pour percevoir le droit à l'ars. Si c'est le cas de L'IEF on envoie simplement le courrier à la mairie et à l'éducation nationale.

Devons-nous suivre une formation, un stage particulier ou autre pour faire l'école à la maison ? +

Légalement le parent n'a aucune contrainte de formation stage ou diplôme pour faire l'école à la maison.
Néanmoins, une formation est fortement bénéfique afin d'avoir toutes les clefs en main pour pouvoir enseigner. Certaines méthodologies sont à connaître et à appliquer afin de ne pas reproduire l'enseignement du cursus public.
C'est comme un sportif. Il pourra pratiquer du sport. Mais il aura besoin d'entraînement et d'un entraîneur. Pour pouvoir par la suite pratiquer. L'école à la maison c'est la même chose.

Comment dissocier maison/école et professeur/parent, d'ailleurs faut-il même les dissocier ? +

Comme nous l'avons vu l'école à la maison c'est quelque chose de souple. Ainsi l'enfant ne sera pas forcément assis sur une chaise et n'aura pas à appeler son parent maître ou maîtresse.
Néanmoins il est important que l'enfant prenne en considération que lorsqu'il y a apprentissage formel (cours écrit par exemple), le parent reste le parent mais à le statut d'enseignant, ce moment est dédié à l'apprentissage. Tout comme son statut à lui est celui d'un étudiant, qu'il est là pour apprendre.
Il faut que l'enfant puisse distinguer ces moments et le parent doit justement mettre en place un cadre (non strict, mais un cadre) pour le lui faire comprendre.
Ainsi au fil du temps l'enfant saura que, lorsqu'il se rend sur son lieu d'apprentissage (salon ou cuisine ou autre), il est là pour apprendre.

Comment organiser une journée/semaine sans surcharger l'enfant ? +

Il faut tout d'abord se mettre en tête que faire l'école à la maison, ce n'est pas comme l'école publique. On peut instaurer un rythme certes, mais cela sera beaucoup plus souple.
Ce qui est primordial, c'est que c'est à l'adulte de s'adapter à l'enfant. Et non l'inverse. Ainsi en prenant en compte son caractère, son rythme, sa personnalité, on saura s'adapter et adapter le travail, que ce soit à la journée ou à la semaine.
Beaucoup d'apprentissages peuvent être faits sous forme informelle (sortie, jeux, voyage etc...). Ainsi l'apprentissage ne se fera pas ressentir et il n'y aura aucune surcharge pour l'enfant (ni pour l'adulte d'ailleurs)

si un enfant veut "essayer" l'école, est-ce possible de le déscolariser par la suite ? +

Oui bien entendu, et ce peu importe son niveau. Néanmoins le re scolariser à domicile (cours par correspondance) est primordial. 

Revenir à l'accueil