Chez Ummacademy, depuis 2013, nous faisons l’instruction à domicile. En débutant par l’école à la maison puis poursuivant avec l’Instruction En Famille, et en côtoyant le unschooling, nous avons pu constater de nombreux bénéfices, tant bien pour l’adulte que pour l’enfant, et ainsi pour tout le foyer. De vrais arguments pour nous-mêmes, en premier temps, mais surtout pour notre entourage. Un réel épanouissement qui ne pourrait être trouvé dans le cursus public.

Les bienfaits de l’IEF

Se lever quand on le souhaite

Si l’enfant est fatigué, il peut dormir et prolonger sa nuit. Bien que certaines mamans préfèrent opter pour un rythme précis avec des horaires, il faut savoir qu’il n’y a pas d’horaires fixes à la maison, contrairement à l’école qui impose des heures strictes.

Besoins vitaux

La liberté de pouvoir y aller quand bon lui semble, le tout sans demander d’accord. Tandis qu’à l’école publique, il y a des horaires précis, et en dehors de ces horaires il faut demander la permission. Oui, demander la permission pour des besoins vitaux, cela parait ridicule, mais pourtant il s’agit d’une triste réalité. Cela me rappelle une anecdote bouleversante dans une classe où une intervenante Montessori était venue. Hallucinant !

Pauses

Si le cours paraît trop long, fatiguant, une pause s’impose. Le temps que l’enfant puisse s’aérer un peu, se remettre les idées en place, et repartir d’attaque. Un jeune élève n’a pas la même attention qu’un adulte, nous ne pouvons pas exiger de lui une attention pleine sur plusieurs heures.

Une attention pour un enfant

L’enfant est suivi individuellement, par sa propre maman. Et non par une maîtresse présente pour 30 élèves. Par conséquent il aura toute l’attention de l’adulte, même si ce dernier peut enseigner tout en étant à ses occupations personnelles.

Si l’enfant ne comprend pas

Alors on prend le temps d’expliquer, et cela prendra le temps qu’il faut : un cours, une semaine ou même apprentissage sur l’année. On répète, on répète et on répète, sans faire la course.

Vacances !

Les vacances ? Improvisées ! et non imposées ! On peut partir lorsqu’on le souhaite, les bons plans en période scolaire et le trafic moins importants sont de réels atouts.

Le réveil, au calme

On ne s’empresse pas, voyant l’heure avancer, à prendre rapidement son petit-déjeuner, s’habiller…. La routine ne s’installe pas, et ce rythme n’engendre pas des enfants stressés, sous tension. Il faut savoir que la journée repose sur le réveil. Si celui-ci se fait dans de bonnes conditions, sans stress ni précipitation, alors ce qui en découle se déroulera bien.

Suivre le cours bêtement

On ne comprend pas ? On demande. Plutôt que d’écouter un cours pendant plusieurs heures sans comprendre et ainsi perdre le fil durant l’année scolaire.

Maladies

Même si on est pour le partage, on minimise le transfert des vilaines maladies : gastro, varicelle, infections urinaires…

Programme adapté au niveau

On adapte le programme au niveau de l’enfant et non à son âge, ce qui lui permet de suivre des cours qu’il pourra comprendre et ce dès le début, pour progresser vers l’inconnu. Un enfant de 4 ans peut très bien suivre le programme de CP sans aucune difficulté ni gène, ce qui a d’ailleurs été le cas pour nos 2 garçons.

Promiscuité, partage et amour

Pour donner, l’enfant a besoin de recevoir, et la base est l’amour, le lien établit entre les deux parties. Le temps consacré à l’enfant est important, même si ce n’est que quelques minutes, du temps de qualité et non de quantité.

Evolution plus rapide

L’enfant évolue plus vite car il a un suivi personnalisé, dans un environnement serein et familier. Le parent sera plus a même de déceler les difficultés et ainsi pourra y remédier en optant différentes méthodes.

Cadre non scolaire

Aucune pression, pas de stress, pas de notes ni de comparaison entre tel ou tel camarade. L’enfant a la liberté d’apprendre, et non sous contrainte.

Sorties découvertes

Les sorties sont fréquentes, contrairement à l’école (une voire deux sorties annuelles). La socialisation est donc plus prononcée et importante. De plus l’enfant s’enrichit et apprend énormément par ce biais.

Sac lourd

Ce n’est qu’un détail mais qui a son importance : la santé physique de notre enfant est importante. Les sacs pèsent parfois le ¼ du poids de l’enfant : merci les problèmes de dos !

Violences

L’enfant évolue dans l’environnement qu’il fréquente. S’il passe la moitié de son temps dans un environnement violent, de haine, alors ce dernier aura un impact sur sa personne.
Pas de harcèlement, pédophilie, attouchements

Jeux dangereux

Terminés le jeu du foulard, de non oxygénation, du “cap ou pas cap ?“… (Dossier JEUX DANGEREUX A L ECOLE)

 

Il est triste de constater que des faits simples ne sont pas accessibles à l’école publique, mais réconfortant de voir que l’on peut appliquer tout cela au domicile !

Quel est pour vous le premier bénéfice de l’IEF ? N’hésitez pas à compléter cette liste !

Envie de ne rater aucun article ?

privacy Vos coordonnées ne seront jamais divulguées


ummacademy

Maman de 3 enfants instruits en famille depuis 2013. Assistante maternelle formée à la pédagogie Montessori. Auteure de 4 ouvrages, formatrice sur l'école à la maison, fondatrice des sites Apprends-Moi Ummi et Fiches Islam IEF

Un petit commentaire ? Tu as la parole !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.