On en entend de plus en plus parler, de ces enfants dySférents, qui rencontrent de réelles difficultés, tant dans la vie scolaire que personnelle. Rien n’est inventé, les faits sont là, clairs et limpides. Certains parents se retrouvent, après un diagnostic, démunis. Des épreuves scolaires rencontrées à l’école publique, un ralentissement, et une impuissance certaine.

Alors que faire ? Quelles solutions mettre en place ? Qui sont ces DYS ?

Les DYS et la scolarité, comment les aider ?

La dyslexie

C’est quoi la dyslexie ?

Il s’agit d’un trouble de l’acquisition du langage écrit. L’enfant ne reconnaît pas les mots de façon automatique, ce qui le ralenti et le perturbe dans sa lecture, jusqu’à avoir de l’incompréhension. Beaucoup d’enfants scolarisés dans le public terminent dyslexiques, justement à cause de la méthode de lecture qui n’est pas adaptée (méthode de lecture globale).

Mon enfant est-il dyslexique ?

De nombreux signes sont évocateurs, tels que la non reconnaissance de la gauche de la droite, ou la mémorisation de l’alphabet. Enfant qui peut être hyperactif, ou discret, il n’assimile pas ce qu’il lit, ne retient pas. Il peut deviner les mots, mais sans aucune compréhension. Les sons peuvent être inversés (Bouleau, Rouleau), les mots les chiffres et les lettres déformées, la lecture non fluide et hachée. Il peut présenter physiquement des signes d’efforts considérables, tels que les yeux fatigués, ou avoir des maux de ventre.

Quels examens effectuer ?

  • Bilan en neuropsychologie pour évaluer ses compétences et son niveau de dyslexie.
  • orthophonique pour analyser sa mémoire de travail, son vocabulaire.
  • psychomotricité pour la motricité fine et vérifier sa mémoire immédiate.
  • ergothérapie pour ses troubles de l’organisation.
  • orthoptique pour déterminer s’il a des troubles visuo attentionnels.

Comment l’accompagner en faisant l’école à la maison ?

  • Le familiariser avec les mots et non le dégoûter. Cela peut se faire sous forme d’images, de dessins, de cartes mentales ou de flashcards. Le fait de faire passer le mot par l’image est plus simple pour lui. Concernant la lecture, il existe certains livres pour enfants dyslexiques, présentant les mots avec différents codes couleurs.
  • Je peux lui proposer des livres audio.
  • Lire des histoires autant que possible.
  • Lui proposer, sous forme ludique, des activités autour de la lecture.
  • Installer un joli coin lecture selon ses goûts, et une bibliothèque avec différents types d’ouvrages.
  • Jouer avec lui à des jeux de mots (baccalauréat, pendu, Scrabble).
  • L’inscrire à plusieurs sports lui permettant de travailler son attention, tels que l’équitation ou l’escalade.
  • Mettre en place des fiches d’orthographe, colorées. Le but n’étant pas le par coeur mais la compréhension.
  • L’inciter à faire des exposés.
  • Accepter sa lenteur, l’aider avec un sablier, lui donner du temps.

Et les organismes pour les dyslexiques ?

La dyspraxie

C’est quoi la dyspraxie ?

Il s’agit d’un trouble de la motricité, les gestes ne sont pas automatisés.

Mon enfant est-il dyspraxique ?

Cela peut se remarquer simplement lors de l’habillage par exemple, attacher des boutons, nouer des lacets, attacher une ceinture ou une fermeture éclaire. Mais également s’habiller ou mettre ses chaussures à l’endroit. On le constate aussi au niveau du parler, l’enfant a des difficultés à articuler. Puis au niveau de l’écriture, il peine. La motricité de façon globale est touchée, surtout au niveau de la coordination.  On le constate dès le plus jeune âge sur l’habillement, mais aussi sur les jeux d’assemblage ou de construction par exemple.

Quels examens effectuer ?

  • Bilan neuropsychologique pour analyser forces et faiblesses.
  • neurovisuel.
  • psychomoteur afin de détecter le type de dyspraxie.
  • ergothérapie dans le but de comprendre la gestion de son autonomie.
  • orthophonique afin d’écarter les troubles du langage.
  • Test psychologique (WISC V) qui permet de détecter en parallèle une éventuelle précocité intellectuelle, résultat étant hétérogène.

Comment l’accompagner en faisant l’école à la maison ?

  • L’enfant perdant ou éparpillant ses affaires, il est obligatoire de l’aider à s’organiser, mais aussi de lui laisser de la place.
  • L’aider à se repérer visuellement est également important, sous forme de codes couleurs par exemple.
  • Pour la lecture, la méthode Montessori est parfaite avec les lettres rugueuses, ou l’écriture avec le tracé dans le sable.
  • L’aider à prendre conscience du temps avec des sabliers.
  • Adapter le matériel à sa personne (couverts, set de table antidérapant, savon pompe, baskets à scratch, pantalons élastiques, tableaux de routine, pictogrammes…).
  • Lui mettre des repères en place, en laissant ses affaires toujours au même endroit.
  • L’encourager et l’aider à prendre soin de son matériel scolaire.
  • Faire des fiches mémo, colorées, avec des repères (pictogrammes, gommettes…).
  • Lui proposer du sport ! En allant de la simple marche à un sport individuel (escalade, équitation). Cela sera très difficile pour lui car il a beaucoup de mal sur la coordination. Ainsi il faudra être patient et bienveillant : ce n’est pas de sa faute, et il n’est pas maladroit !
  • L’aider à amélioration sa concentration par plusieurs exercices.

Et les organismes pour les dyspraxiques ?

La dysorthographie

C’est quoi la dysorthographie ?

C’est un trouble de l’acquisition du langage écrit. Impossibilité de retranscrire par écrit les règles d’orthographe et de grammaire.

Mon enfant est-il dysorthographique ?

S’il se fatigue vite, qu’il peine oralement à construire ses phrases et donc à les retranscrire par écrit, alors oui il est probablement dysorthographique. Il lit mal, peine à retenir, apprend mais oublie, n’arrive pas à recopier un texte. Mal organisé, il perd beaucoup de choses et peut avoir des troubles neurovisuels.

Quels examens effectuer ?

  • Bilan visuel et neurovisuel.
  • neuropsychologique.
  • psychomotricité.
  • orthophonique.
  • ergothérapie, pour manipuler le clavier, et utiliser l’ordinateur avec un correcteur d’orthographe, dictée vocale.

Comment l’accompagner en faisant l’école à la maison ?

  • Je dois reprendre les mêmes cours chaque jour et aller dans la répétition.
  • Il doit prendre son temps, et avoir un rituel mis en place.
  • Je lui propose régulièrement des mots pour élargir son vocabulaire.
  • Voir également les mêmes conseils que pour le dyslexique.

La dyscalculie

C’est quoi la dyscalculie ?

C’est un trouble concernant les activités mathématiques (opérations arithmétiques, problèmes, géométrie). Il s’agit du même trouble que la dyslexie, mais sur les mathématiques.

Mon enfant présente t-il une dyscalculie ?

En maternelle, il peine à compter, il ne retient pas les chiffres et oublie vite les nombres. Il peine à soustraire, additionner et compte de façon complexe, sur ses doigts, de manière répétitive. Il se trompe dans les chiffres, les mélange et les confond. L’enfant ne possède aucune logique. Le calcul mental est compliqué pour lui, la géométrie également : il n’arrive pas à tracer un trait d’un point à un autre, par exemple.

Quels examens effectuer ?

  • Bilan neurologique afin de déterminer s’il n’existe pas de séquelles cérébrales.
  • neuropsychologique comportant un test psychométrique.
  • orthoptique pour détecter un éventuel problème neurovisuel qui pourrait engendrer une dyscalculie spatiale.
  • orthophonique.

Comment l’accompagner en faisant l’école à la maison ?

  • Lui proposer des jeux tels que le monopoly.
  • Utiliser les perles à compter Montessori ou les réglettes cuisenaires.
  • Il a besoin d’avoir du temps pour comprendre, ainsi l’environnement familial est très important : patience et répétition sont de mise.
  • Opter pour la pratique plutôt que la théorie, utiliser des supports visuels.

La dysgraphie

C’est quoi la dysgraphie ?

C’est un trouble spécifique de l’apprentissage du langage écrit. L’écriture n’est pas automatisée, la gestuelle est perturbée. La dysgraphie est souvent liée à une dyspraxie ou une dysorthographie, avec un haut potentiel intellectuel.

Mon enfant est-il dysgraphique ?

L’écriture est illisible, lente, le crayon est mal tenu. Parfois l’enfant appuie tellement sur son crayon, crispé, que la mine se casse. L’écriture n’est pas fluide, les lettres ne sont pas écrites correctement. Cela est très difficile pour lui. Pour le coloriage, c’est la même chose : peu de coloriage, ou mal fait. Cela fatigue énormément le dysgraphique, aussi bien physiquement que psychologiquement.

Quels examens effectuer ?

  • Bilan neuropsychologique et psychométrique afin de diagnostiquer un haut potentiel.
  • psychomotricité pour effectuer un bilan global et graphomoteur.
  • ergothérapie.
  • graphothérapie pour préciser le type de dysgraphie.
  • orthoptique.
  • orthophonique afin de détecter d’autres troubles associés.

Comment l’accompagner en faisant l’école à la maison ?

  • L’ordre et le rangement sont de mise, avec chaque chose à sa place.
  • Réviser après chaque cours.
  • Le laisser effectuer des activités avec ses mains : pâte à modeler, sable, froisser des feuilles, vissage et dévissage.
  • Lui proposer des jeux tels que le Puissance 4, les osselets afin de faire travailler la manipulation manuelle.
  • Laisser le temps de rédaction, et accepter les fautes.

Et les organismes pour les dysgraphiques ?

La dysphasie

C’est quoi la dysphasie ?

Ce sont des troubles spécifiques du langage oral (phonétique, syntaxe, phonologie…). La zone langage du cerveau est touchée.

Mon enfant est-il dysphasique ?

Difficulté à communiquer. Mais surtout à comprendre et se faire comprendre, ce qui engendre un retrait, une hypersensibilité et de la colère. Cela impacte fortement le langage écrit. Les enfants dysphasiques, dès les premiers mois, ont un retard de langage. Il veut communiquer, mais il n’y arrive pas. Impossible de répondre. Impossible de s’exprimer.

Quels examens effectuer ?

  • Bilan ORL afin d’éloigner en premier temps un problème d’audition.
  • neurologique et neuropédiatrique pour éloigner épilepsie et antécédents traumatiques.
  • neuropsychologique pour des tests psychométriques.
  • psychomotricité dans le but de tester son graphisme.
  • orthophonique pour le test neurovisuel.
  • ergothérapie.

Comment l’accompagner en faisant l’école à la maison ?

  • Répéter les apprentissages.
  • Avoir un environnement calme.
  • Mettre en place un rituel : lever, coucher, repas…
  • Être patient face à l’incompréhension de l’enfant.
  • Aller à l’essentiel sans surcharger d’informations.
  • Les apprentissages devront être ludiques, principalement informels.
  • L’informer des choses à venir.
  • Donner peu de travail à la fois, car il se fatigue vite.

Et les organismes pour les dysphasiques ?

Vous l’avez compris, ces enfants, peu importe leur trouble, ont besoin d’attention, de bienveillance, (de beaucoup) d’amour. De la compréhension aussi. Les parents doivent être patients, calmes et compréhensifs, ce qui parfois peut être difficile face à des comportements difficiles à gérer. L’enfant est parfois en souffrance, il est donc primordial et indispensable de se renseigner sur le sujet, et ne pas hésiter à consulter au moindre doute, pour le bien de tous.

Votre enfant présente t-il un trouble DYS ? Lequel ? Comment gérez-vous cette différence ? École à la maison ou école publique ? Dîtes-nous tout et n’hésitez pas à partager vos témoignages !

Source : DYS, TDAH, EIP

Envie de ne rater aucun article ?

privacy Vos coordonnées ne seront jamais divulguées


ummacademy

Maman de 3 enfants instruits en famille depuis 2013. Assistante maternelle formée à la pédagogie Montessori. Auteure de 4 ouvrages, formatrice sur l'école à la maison, fondatrice des sites Apprends-Moi Ummi et Fiches Islam IEF

    "Les DYS et la scolarité, comment les aider ?"

    • Khlilette

      Salam Alaykoum Ummacademy, c’est un excellent article ou tu as prit soin de bien détailler les DYS qui parfois ne sont pas très clair pour nous. Je te remercie du fond du coeur ❤

    • Bint Abdoullah

      Merci pour toutes ces précisions! Courage aux parents des enfants avec ces troubles; je connais des mamans qui sont dans cette situation; elles se font aidées par des professionnels de la santé, ne pas hésiter à demander de l’aide.

    • ummacademy

      Wa‘alaykum as salãm wa rahmatu Llãhi wa barakãtuh Khlilette
      Avec plaisir c’est moi qui te remercie pour ton commentaire

    • ummacademy

      Oui certaines mamans qui suivent la formation ont aussi des enfants dys et cela est compliqué. Effectivement il existe de multiples professionnels de santé : orthophoniste, ergothérapeute, orthoptiste, psychomotricien, graphomotricien, sophrologue, psychologue etc…

    • Oum Tesnim

      Salam aleyki barak Allahou fiki c’est primordial à savoir pour tout parent afin de comprendre au mieux son enfant et de détecter rapidement s’il a besoin d’un accompagnement spécifique.
      Tres bon livre sur le sujet que je viens de terminer et que je vous recommande « Les Zatypiques » de Audrey Akoun et Isabelle Pailleau.

    • ummacademy

      Wa‘alaykum as salãm wa rahmatu Llãhi wa barakãtuh ma sœur Umm Tesnim
      jazãki Llãhu khayran pour ce partage très riche !

    • Oum Tesnim

      Amine, avec plaisir!

    • amaldine

      Salam aleykoum pour ce sujet des DYS, article très bien rédigé, barakAllahiu fik, étant moi même DYS depuis ma tendre enfance, épreuve très difficile à accepter et comprendre.. je me suis penché sur le sujet tard pour comprendre réellement le sens d’un DYS, j’ai que depuis peu compris les différends trouble, et ayant 3 enfants en bas âge je surveille..

    • ummacademy

      Wa‘alaykum as salãm wa rahmatu Llãhi wa barakãtuh Amaldine,
      wa fiki baraka Llah
      C’est très bien de pouvoir l’évoquer et de partager cela avec nous : merci. Cela a sûrement dû être difficile pour toi, mais peut être un soulagement lorsque tu as compris et que tu as pu mettre un mot sur des maux ? L’idéal étant que tu puisses (comme tu le fais très bien) te renseigner afin de pouvoir mettre les outils nécessaires à la disposition de tes enfants si besoin. Merci pour ton partage Amaldine

Laisse un commentaire

Ton adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.