Pédagogies alternatives vous dîtes ?

Il n’existe pas un seul chemin pour arriver au résultat… Les pédagogies alternatives nous le démontrent, et surtout pour l’apprentissage. De Maria Montessori en passant par Friedrich Froebel, découvrez ces pédagogies alternatives avec leurs bénéfices ! Voici dont cet article, inspiré de l’ouvrage “le grand guide des pédagogies alternatives“, que je vous recommande fortement si ce sujet vous intéresse.

Téléchargez gratuitement votre récapitulatif en Ebook sur les pédagogies alternatives en fin d’article !

11 pédagogies alternatives

Pédagogie alternative Maria Montessori

École Montessori au Mont d’or

“Aider l’homme à se former lui-même et non à se battre contre le monde extérieur”.

Maria Montessori, née en 1870, obtient un doctorat de médecine puis se spécialise en pédopsychiatrie, en milieu hospitalier. Elle ouvre en 1907 sa première école, destinée aux enfants pauvres. 4 ans plus tard, elle développe l’ouverture de ses écoles, mais aussi de ses conférences mondiales (Europe, Inde, États-Unis). En 1950, deux ans avant sa mort, elle est nominée pour le prix nobel de la paix. La première des pédagogies alternatives connues reste Montessori, qui est beaucoup utilisée de nos jours.

Les 5 grands principes de Montessori

  • L’esprit absorbant et les périodes sensibles : période sensible de l’ordre, du mouvement, du langage
  • L’environnement pédagogique préparé et adapté : manipulation du matériel Montessori et éléments de la vie courante
  • L’apprentissage avec les mains, l’instruction par le mouvement : apprentissage avec du vrai matériel
  • Le matériel, indispensable : matériel de vie pratique, sensoriel, éducation intellectuelle
  • L’autonomie et la liberté

Les 3 points importants

  • L’ambiance des lieux et le matériel doivent être adaptés
  • L’enfant, dans ses apprentissages, découvre l’autonomie
  • Mettre à disposition des activités de manipulations et des expériences sensorielles permettent à l’enfant de s’épanouir

Le rôle du parent

L’adulte ne doit pas être un frein au développement de l’enfant, il doit l’accompagner en mettant à sa disposition le matériel nécessaire qui répond à ses besoins. Selon les périodes sensibles, l’adulte mettra en place telle ou telle activité à disposition de son enfant, sans le contraindre.

 

Pédagogie alternative Friedrich Froebel

Institut Froebel à Abidjan

“Le jeu n’est pas une chose frivole pour l’enfant mais une chose de profonde signification”

Friedrich Froebel est né en 1782. En 1805, il est instituteur, puis il fonde en 1816 l’Institut Général d’Éducation en Allemagne. S’en suit en 1833 de l’ouverture d’un institut en Suisse. En 1840 il met en place le 1er jardin d’enfant, en Allemagne, puis poursuit avec un autre en Angleterre en 1851. Il décéda l’année suivante, mais cela n’empêcha point la mise en place de nombreux autres jardins d’enfants, en Suisse, et en Allemagne.

Les 5 grands principes de Froebel

  • L’enfant est maître de ses apprentissages : plaisir, liberté et bienveillance poussent à l’imagination et la créativité
  • L’apprentissage se fait par le jeu : on met à disposition de l’enfant plusieurs matériels, afin qu’il essaie, qu’il manipule, qu’il invente
  • Le jeu se fait avec des “dons” et des “occupations” : les dons sont des balles et des formes en bois qui servent à de multiples apprentissages. Les occupations sont des activités dont le but est de développer la logique, l’adresse.
  • L’enfant apprend par le mouvement : doux ou tonique, le mouvement est primordial dans l’apprentissage. Ils développent le corps et l’esprit
  • L’observation et la compréhension de la nature : beaucoup d’exercices se font avec l’environnement, comme le jardinage, l’étude des insectes, la fabrication d’un nichoir

Les 3 points importants

  • L’enfant doit vivre ses expériences pour mieux comprendre le monde
  • Le jeu est la première chose à proposer à l’enfant pour qu’il puisse développer son autonomie
  • Plus le matériel est simple, plus les jeux sont riches

Le rôle du parent

Le rythme de chaque enfant est à respecter. Il faut le mettre en relation avec son environnement dès petit, et lui laisser à sa disposition de simples matériels. Prendre son temps est primordial. Laisser l’enfant agir seul l’est tout autant. Les choses se font naturellement par le jeu, nul besoin d’imposer.

 

Pédagogie alternative Célestin Freinet

Salle de classe Freinet, à Lubey

“Il faut que l’enfant ait le goût de dire, d’écrire quelque chose, de s’exprimer. Il faut donc qu’il ait la possibilité de parler à des gens qui l’écoutent ou qui le lisent”

Né en 1896 à Gars, Célestin Freinet se forme tout d’abord en 1912 au métier d’Instituteur, à Nice. En 1928, il occupe son premier poste d’instituteur. 4 ans plus tard, il publie un bulletin pédagogique pour les enseignants, et il lance des revues documentaires pour les enfants. 1933 il est mis à l’écart par l’Éducation Nationale… Il ouvre en 1935 une école privée puis il est arrêté et interné en 1940. L’école réouvre en 1947. En 1957, développement international de la pédagogie avec la création de la FIMEM (Fédération Internationale des Mouvements d’École Moderne). En 1964, succès : la pédagogie alternative Freinet est reconnue par l’Éducation Nationale.

Les 5 grands principes de Freinet

  • Les outils : utilisation du matériel d’imprimerie, vrais matériels en bois et en plomb
  • L’expression libre, communication et échange : l’enfant doit pouvoir s’exprimer librement, et être entendu. Plusieurs outils à disposition : la boîte à questions, le journal mural, le journal scolaire, les fichiers scolaires coopératifs (FSC)
  • La coopération et l’apprentissage : l’enfant est capable d’organiser son travail, en toute autonomie
  • La méthode naturelle : l’enfant choisit lui-même son chemin d’apprentissage et surmonte lui-même ses difficultés, à son rythme et avec sa propre expérience
  • La nature : deux univers sont reliés, le monde rural que Freinet a connu durant son enfance, et le monde moderne, avec ses techniques bénéfiques.

Les 3 points importants

  • Travail en autonomie et autogestion de la classe
  • Méthode d’apprentissage naturelle, sur ce qui intéresse l’enfant dans son environnement
  • Échange et diffusion de supports

Le rôle du parent

Le vivre ensemble est primordial. Il est important d’emmener ses enfants dehors pour l’instruction. L’enfant doit penser par lui-même et apprendre de ses difficultés. Ne plus assimiler l’erreur à une faute mais prendre cela comme un réel bénéfice.

 

Pédagogie alternative Rudolf Steiner

École Steiner à Alès

“Si tu veux te connaître toi-même, ouvre les yeux de tous côtés sur l’univers”

Rudolf Steiner est né en 1861 en Croatie. En 1979, il fait des études en Autriche et en Allemagne, puis il obtient un doctorat en philosophie en 1891. En 1907, il donne une série de conférences sur la pédagogie. Ce n’est qu’en 1919 que la première école Steiner sera fondée. En 1925, il décède mais sa pédagogie alternative reste : plus de 1000 écoles et 1500 jardins d’enfants sont présents dans 80 pays.

Les 5 grands principes de Steiner

  • Rythme : la pédagogie est fondée sur les rythmes du développement des enfants, qui sont découpées en périodes de sept ans (septaines). Chaque période correspond à une méthode d’apprentissage différente
  • La stimulation par l’art : L’éveil se fait tant sur le plan intellectuel que manuel, dessin, peintures, modelage. Par ces intermédaires, la créativité est stimulée, mais aussi le renforcement des apprentissages fondamentaux
  • Jeu libre et imagination : avant 7 ans, l’enfant se développe uniquement par le jeu libre et la créativité
  • Artisanat : apprentissage du tricot, fabrication d’aiguilles, cardage de la laine etc…
  • Récits et fêtes : contes, fables, biographies d’hommes, pièces de théatre

Les 3 points importants

  • Recentrer les enfants sur leur créativité
  • Place importante pour les travaux artistiques, scientifiques et manuels
  • L’apprentissage se fait principalement par l’oral et l’imitation du professeur

Le rôle du parent

Répétition des rituels, modèle à donner. Aider l’enfant à développer son intellect ainsi que son corps et ses émotions.

 

Pédagogie alternative Reggio

Première école suisse inspirée de la pédagogie Reggio

“Dès le début, la motivation des parents était forte et les femmes étaient directement impliquées dans l’organisation de l’école. Elles arrivaient à n’importe quel moment en apportant des oeufs, un lapin, toutes sortes de choses pour l’école”

Tout commence à Reggio, en Italie en 1946. Après guerre, les habitants décident de construire et financer la première école. De 1946 à 1963, Loris Malaguzzi exerce au sein de cette école en tant que psychologue, puis il devient coordinateur pédagogique de la première école maternelle. Les écoles se multiplient, puis les crèches voient le jour, avec la même pédagogie alternative. Cela s’étend hors Italie, avec les premières écoles Reggio qui voient le jour en 1981 en Suède, et aux États-Unis.

Les 5 grands principes de Reggio

  • La coopération et la démocratie : la pédagogie ayant vu le jour après la guerre, les fondateurs de la pédagogie Reggio misent tout d’abord sur le dialogue
  • Les “100 langages” : Loris Malaguzzi insiste sur les multiples moyens d’expressions pour communiquer
  • L’environnement est enseignant
  • L’enfant cherche, l’adulte l’accompagne : l’enfant est considéré, c’est un être doué, avec du potentiel, curieux, créatif et imaginatif
  • La documentation : l’enfant est libre de faire évoluer son travail comme il le souhaite. Il est suivi par l’adulte, considéré comme la “documentation”

Les 3 points importants

  • L’enfant possède en lui de multiples compétences qu’il développe de plusieurs façons
  • L’adulte accompagne l’enfant, il l’aide en cherchant avec lui comment enrichir son travail. Il observe et note ce qu’il fait
  • L’environnement est très important dans l’apprentissage

Le rôle du parent

L’apprentissage se fait avec l’enfant, tout en ayant un certain recul. On se plonge ensemble dans des sujets intéressants, on échange et on partage. L’adulte, par cet intermédiaire, apprend plein de choses.

 

Pédagogie alternative Ovide Decroly

Institut Decroly (secondaire) en Belgique

“Il faut mettre un intérêt à la base de tout ce qu’on donne à l’enfant. L’intérêt éveille l’attention maximale”

Decroly naît en 1871 en Belgique. Il fait des études de médecine à Berlin et Paris, en 1896, puis il fonde en 1901 l’institut d’enseignement spécial pour enfants “irréguliers”. Il créée en 1907 une école expérimentale. En 1922, Bruxelles publie un programme Decroly destiné aux écoles primaires. De 1924 à 1930 il effectue de nombreux voyages, Colombie, Espagne, pour réformer les programmes afin d’aider les enfants en difficulté. En 1932, Decroly décède. 6 ans plus tard, les premières écoles adoptant la pédagogie alternative Decroly arrivent en France. Aujourd’hui, nombreuses sont ces écoles, en Europe, mais aussi en Amérique latine.

Les 5 grands principes de Decroly

  • La globalisation : Decroly est à l’origine de la méthode globale en lecture, mais il part sur le global dans tout autre domaine (maths, dessin…)
  • Les centres d’intérêt : l’alimentation, la protection contre les intempéries, la défense, le travail
  • L’observation, l’association, l’expression : par le corps, la parole, l’écrit, l’art
  • La socialisation : entraide et attention aux autres en ayant une école ouverte sur l’extérieur
  • Le jeu = travail : le jeu est un besoin fondamental pour l’enfant, qui s’en sert pour apprendre

Les 3 points importants

  • Appréhender les apprentissages de façon globale
  • Rendre les apprentissages le plus concrêt possible
  • Mettre en avant le jeu dans l’instruction (jeu éducatif)

Le rôle du parent

Utiliser le jeu pour apprendre. Observer et écouter l’enfant, passage du concret vers l’abstrait.

 

Pédagogie alternative Charlotte Mason

“Les enfants naissent avec toute la curiosité dont ils ont besoin. Et cette curiosité dure toute la vie, pourvu qu’elle soit nourrie, sans relâche d’idées et d’expériences”

Née en 1842 et orpheline 16 ans après, Charlotte Mason se forme au métier d’enseignante à ses 18 ans. 4 ans après, elle dirige une école secondaire. Elle publie deux ouvrages, en 1881 et en 1886, puis poursuit avec des conférences en 1889. Cette même année, elle met en place l’une des premières méthodes d’école à la maison. Elle fonde ainsi le Parents’ National Education, un groupe destiné aux parents leur proposant des ressources pour faire l’école à la maison. Présente et active dans ses écoles, Mason décède en 1923 à l’âge de 81 ans.

Les 2 grands principes de Mason

  • La nature : comme les autres pédagogues, Mason insiste sur l’atmosphère, la vie et la discipline
  • Les “living books” : les livres vivants remplacent les ouvrages scolaires afin que les enfants puissent s’instruire et lire

Pédagogie alternative Emmi Pikler

“Tout ce qui entoure un bébé le stimule. Quand un adulte intervient, c’est une stimulation superflue”

Pikler naît en 1902, même époque que Montessori. Elle fait des études de médecine puis de pédiatrie en 1920. En 1930 elle se marie. De 1935 à 1945, Pikler devient pédiatre. L’année suivante elle fonde une pouponnière pour des orphelins de guerre. Elle décèdera en 1984.

Les 2 grands principes de Pikler

  • Prendre soin : le premier pilier de la pédagogie est de prendre soin du bébé et de l’enfant. L’adulte doit être là exclusivement pour lui
  • Autonomie et motricité libre : être là exclusivement pour l’enfant ne signifie pas être derrière lui, au contraire. Le laisser libre de découvrir, afin de favoriser son autonomie. De plus les enfants non couvés sont beaucoup plus agiles que les enfants surprotégés

Le rôle du parent

Ne pas intervenir, rester à portée de vue de l’enfant mais pas obligatoirement à portée de main (juste distance).

 

Arno Stern

“L’art de peindre appartient aux artistes, le jeu de peindre à tous”

En 1924 naît Stern. En 1933 il est exilé de sa famille en France, suite à l’arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne. 1946, il travaille en orphelinat en région parisienne, puis il ouvre deux ans après l’académie du jeudi à paris. En 1950 il créé des ateliers dans les centres sociaux et les hopitaux. Il fait de nombreux voyages, de 1966 à 1972. En 1987, il fonde l’IRSE.

Les 2 grands principes de Stern

  • Le jeu de Peindre : Stern a mis en place le jeu de Peindre, dont l’objectif est de peindre pour soi.
  • La formulation : il s’agit d’un code universel répertoriant 70 éléments, qui sont comme le vocabulaire d’une langue. Elle s’accomplit selon 3 principes : l’évolution, la simultanéité, la réitération

Alexander Neill

“Trop souvent dans la réussite on n’inclut pas le bonheur personnel”

Neill voit le jour en Écosse en 1883. Il fait une formation d’instituteur en 1900 puis des études universitaires. En 1824 il ouvre son école “Summerhill” en Angleterre. En 1973, il décède. Sa fille, Zoé, dirige actuellement l’école de Summerhill, qui est toujours active. Il s’est fait remarqué en critiquant violemment la pédagogie alternative Montessori, qui, pour lui, est trop moralisatrice.

Les 2 grands principes de Neill

  • Être heureux par le jeu : grandir en toute liberté, s’épanouir par le jeu tout en apprenant. L’enfant apprend bien plus par le jeu, qu’en obéissant à des adultes, d’après Neill
  • Liberté : respect du droit des autres, liberté mais pas d’anarchie

Antoine De La Garanderie

“Je restai convaincu qu’il y avait des moyens à utiliser pour développer son intelligence et il fallait les chercher”

Antoine De La Garanderie naît en 1920. En 1934, il tombe malade puis devient sourd. 1939, il obtient son baccalauréat et fait des études supérieures de philosophie. En 1946, il devient professeur de philo. Il fonde l’institut supérieur de pédagogie en 1963. En 1980, il collabore avec l’Éducation Nationale pour former les enseignants à ses travaux. Il décèdera en 2010 à l’âge de 90 ans.

Les 2 grands principes de De La Garanderie

  • Évocations et langages maternels : il détermine 4 paramètres d’évocation. Premier paramètre : des choses, des êtres, des scènes. Deuxième paramètre : des mots, des chiffres, des signes. Troisième paramètre : des éléments de causalité, de logique, une chronologie. Paramètre 4 : éléments inédits pour prolonger, transformer
  • Les gestes mentaux : l’attention, la mémorisation, la compréhension, la réfléxion, l’imagination créative

Le rôle du parent

L’enfant doit être aidé et compris. Utilisation du dialogue pédagogique. L’utilisation de temps libre est très bénéfique.

Peu importe la ou les pédagogies alternatives utilisées, le but est que l’enfant reste actif et créatif : multiplier les expériences au quotidien lui est bénéfique. Il est maître de ses apprentissages et apprend bien mieux lorsque rien ne lui est imposé. Chacun à son rythme !

Quelle pédagogie vous parle le plus ? Et le moins ? Pratiquez-vous en une en particulier ? A vos claviers !

Je télécharge gratuitement mon récapitulatif sur les pédagogies alternatives !

En téléchargeant ce document, tu acceptes de recevoir les futurs articles du blog. Tu pourras à tout moment te désinscrire si tu le souhaites


ummacademy

Maman de 3 enfants instruits en famille depuis 2013. Assistante maternelle formée à la pédagogie Montessori. Auteure de 4 ouvrages, formatrice sur l'école à la maison.

Laisse un commentaire

Ton adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.