Le raisonnement… On ne l’évoque pas et parfois nous n’y pensons même pas, alors qu’il est une étape clef dans l’apprentissage. Le raisonnement, nous le côtoyons depuis notre plus jeune âge, en débutant par la résolution de problèmes. Le cerveau de l’homme aime résonner. Lorsque nous passons par le raisonnement, cela nous procure de la satisfaction, du plaisir. Mais concernant nos enfants, prenons-nous le temps de nous interroger ? Passent-ils par le raisonnement ?

Le raisonnement, une étape importante dans l’apprentissage

L’enfant passe généralement par le raisonnement, car de nature, l’homme aime comprendre. Mais cela peut être plus difficile (et frustrant) pour d’autres, comme les enfants à Haut Potentiel Intellectuel qui arrivent directement au résultat (correct) sans passer par le raisonnement. Cela peut donc se travailler. Certains enfants n’auront aucune difficulté à passer par le raisonnement et ainsi l’exprimer, verbalement principalement. D’autres, face à une absence de raisonnement, inventeront, imagineront leur propre raisonnement. Ainsi est fait le cerveau. L’enfant a besoin de comprendre. D’avoir des réponses. S’il ne les a pas, il les inventera !

J’accompagne mon enfant à raisonner

On peut passer par plusieurs étapes, plus ou moins simples, plus ou moins rapides, selon les situations :

  • Je laisse mon enfant prendre le temps : inutile de le presser à trouver telle ou telle réponse, cela ne fera qu’engendrer de la pression et du stress chez lui. Ainsi il ne saura raisonner. On prend son temps, dans le calme : le cerveau en a besoin !
  • Les informations à transmettre doivent être précieuses : je peux encadrer mon enfant en lui communiquant des informations riches, et importantes. Pas en quantité, mais en qualité. Je réponds à chacune de ses questions, je lui explique telle ou telle chose verbalement, je décris telle ou telle situation…
  • L’apprentissage et le raisonnement en permanence : chaque chose est sujette à un apprentissage, et donc à un raisonnement. Sans obligatoirement être assis sur une chaise devant une feuille d’exercices, nous pouvons utiliser l’environnement, de façon informelle, pour pouvoir apprendre et comprendre. Faire une recette de cuisine par exemple !
  • Utiliser la verbalisation, à voix haute : rien ne m’empêche, lorsque je fais une tâche, de pouvoir la décrire, par exemple. Étape par étape. Mon enfant ainsi pourra comprendre ce raisonnement, d’une part, mais aussi s’habituer à en faire de même dans son quotidien. Cela lui sera d’une grande aide. Exemple : je décris les étapes de ma recette de cuisine
  • Trouver des solutions face à un problème : il manque de la farine dans ma recette de cuisine ? Je réfléchis… Si je ne mets pas de farine, comment sera mon gâteau ? Par quoi puis-je remplacer la farine ? Je pousse ainsi à la réflexion puis au raisonnement.

L’erreur dans le raisonnement

On peut se tromper, et l’erreur est une très bonne chose. Elle permet une réflexion et un meilleur apprentissage. Lors du raisonnement l’enfant peut se tromper. Il ne s’en apercevra qu’au résultat (que cela soit dans du scolaire ou non d’ailleurs). Ainsi il fera marche arrière sur son raisonnement pour ainsi trouver d’où vient l’erreur. S’il n’y parvient pas par lui-même, nul mal : nous pourrons l’orienter, mais sans l’aider ! L’adulte ne peut pas en permanence être derrière l’enfant et tout lui dire et lui faire. D’une part cela serait impossible et nécessiterait toute notre attention, d’autre part cela ralentirait l’évolution de l’enfant, effacerai son autonomie.

Les supports

Le parent reste une référence pour l’enfant, et une grande aide. C’est la première personne vers laquelle il se tourne lorsqu’il a une interrogation. Le raisonnement peut être amené par le parent, certes, comme nous l’avons vu. Mais également par différents supports, qui resteront très informels. Dans le cas du raisonnement, nous devons répondre à chacune des questions de notre enfant : rien n’est anodin et une question bête pour nous peut être importante pour lui. Nous n’avons pas le raisonnement nécessaire pour arriver à la réponse ? On se plonge sur internet, ou dans des livres. Aujourd’hui nous n’avons aucune excuse pour l’apprentissage puisque tout est à notre disposition. Une expérience scientifique ? On s’y plonge, par la pratique ! De nombreux éléments nous entourant sont là pour nous aider. La pratique avant la théorie, l’informel avant le formel. Il ne comprend toujours pas ? Utilisez d’autres méthodes ! Un apprentissage peut être amené de différentes façons !

Prenons l’exemple de mon enfant qui souhaite savoir comment fonctionne une voiture. Je peux dans un premier temps lui présenter ma voiture : on ouvre le capot, on touche, on regarde. On essaie de comprendre. Puis nous appuyons en parallèle avec un livre ludique dans lequel il sera acteur. Ou bien un livre où il sera garagiste hh. Le but étant qu’il puisse déjà passer par la pratique puis voir la théorie. Cela peut être fait en parallèle, je peux lui indiquer les différents éléments de la voiture ainsi que leur rôle pendant qu’il les palpe. Nous pourrons terminer par un reportage ou documentaire sur le sujet, où il pourra reconnaître ce qu’il a déjà vu. Ainsi, ce qui sera appris durant ces différentes étapes, sera le raisonnement : je cherche et comprends comment la voiture fait pour rouler.

La réflexion

Il faut encourager son enfant sur le raisonnement. Parfois il peut inventer et les réponses qu’il dira lui seront suffisantes, mais cela ne veut pas forcément dire qu’elles seront correctes, bien au contraire parfois elles peuvent être farfelues. Je l’invite donc à réfléchir et revoir son raisonnement, en l’orientant par de simples questions “et si c’était comme cela, qu’est-ce qui se passerait ?”, “penses-tu que comme ceci, quelles conséquences y aurait-il ?”.

Le raisonnement, on le veut tous, on passe tous par celui-ci, et on aime comprendre. Ainsi est fait l’être humain. Mais parfois, on a besoin d’un coup de repères. C’est le cas de nos enfants : ne les aidons pas, mais accompagnons-les !

Et vous chères mamans, prenez-vous soin et le temps de passer par le raisonnement lorsque votre enfant vous pose des questions ?

Envie de ne rater aucun article ?

privacy Vos coordonnées ne seront jamais divulguées


ummacademy

Maman de 3 enfants instruits en famille depuis 2013. Assistante maternelle formée à la pédagogie Montessori. Auteure de 4 ouvrages, formatrice sur l'école à la maison, fondatrice des sites Apprends-Moi Ummi et Fiches Islam IEF

Laisse un commentaire

Ton adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.