Beaucoup appréhendent le contrôle pédagogique de l’Inspection Académique au domicile. Il y a certes beaucoup d’entraves, mais la majeure partie du temps, tout se passe bien. Rien ne sert d’affoler les gens, ni de les rassurer, simplement exposer des faits concrets et réels en toute transparence. Hélas beaucoup jouent sur cela, pour effrayer, ou peut être par simple intérêt (financier par exemple).

Je sais que beaucoup de mamans encore cherchent tel ou tel témoignage sur ce fameux contrôle pédagogique qui inquiète tout le monde. Des mamans ont déjà témoigné sur Ummacademy sur leur contrôle pédagogique ICI et ICI. Vous m’avez récemment demandé comment s’était passé mon tout premier contrôle. C’était il y a quelques années, uniquement pour ma fille, niveau CP. Je vous en fais donc part. Qui au passage, je le précise, s’est très bien passé !

Témoignage école à la maison : mon tout premier contrôle pédagogique

7h33

J’ouvre​ les yeux je regarde mon téléphone. Le réveil est toujours programmé à 8h45. Impossible de me rendormir, il me faudrait bien 30 minutes. Inutile.
Je me lève. Mal de dos horrible. Ce sont ces 2h de ménage de la veille qui m’ont cassée en deux. Je voulais que tout soit parfait, recevoir correctement, être reposée et en pleine forme. J’émerge tranquillement, prend mon petit déjeuner, et les enfants se réveillent doucement un par un. Je les laisse aller à leur rythme, et non au mien, nous ne changeons pas nos habitudes.

8h28

Petits déjeuners pris, on s’habille. Simplement. Les enfants, comme d’habitude. Nous sommes prêts, c’est bon. Nous sommes en avance mais sommes apprêtés. Ainsi nulle inquiétude à avoir à se dépêcher ou être en retard.

9h34

Je regarde par la fenêtre, à l’étage de ma maison, assise sur le bureau des enfants. Soleil. J’ai un peu d’avance, elles ne doivent venir qu’à 10h. Mais je tâte le terrain. Le rendez-vous intial était fixé à 9h, trop tôt pour nous, j’avais donc appelé pour décaler à 10h. Difficile négociation mais je tenais à ce que le rythme de mes enfants soient respecté.

9h53

L’inspectrice et la conseillère pédagogique débarquent toutes les deux, d’un pas ferme. Elles ont l’air courtoises et agréables, à première vue.

9h55

Ça sonne. J’y vais. J’ouvre la porte, elles rentrent. Me voient. Et sourient. Je les invite dans mon salon elles prennent place et m’expliquent le déroulement. Je les laisse parler, bien que je connaisse ce dernier. Il faut bien qu’elles fassent leur travail ! Elles souhaitent voir toutes deux le lieu d’instruction, je les invite dans notre salle de classe. Étonnées, elles ne s’y attendaient pas. On échange un peu sur les lieux (globe terrestre à portée de vue, questionnement indirect aux enfants) et sur l’organisation, puis on passe aux choses sérieuses : évaluation de ma fille avec la conseillère pédagogique, et moi entretien avec l’inspectrice. Même pas peur !
Ma fille prend place avec la dame, je ne la trouve pas trop commode d’entrée. Une dame ancienne qui devait d’ailleurs prendre sa retraite la même année.

Entretien avec l’inspectrice

Je prends place avec l’inspectrice. On échange en non-stop, je domine la conversation. Je sais de quoi je parle, je ne le fais pas inutilement,, et ça je crois qu’elle l’a bien saisi. LMes garçons, pas encore en âge obligatoire d’instruction à l’époque, à côté se chamaillent et posent sans cesse des questions. Ils n’arrivent pas à faire silence ! Ils veulent aussi être évalués. Je réponds et joue sur les deux terrains : mes garçons / inspectrice : maman pieuvre. L’inspectrice ne voit d’ailleurs aucun inconvénient, et j’apprécie.
L’entretien se déroule bien, je suis à l’aise. Elle aussi d’ailleurs. Elle me donne deux trois astuces, et approuve tout le reste. Consulte les supports écrits de ma fille, bulletins, et souligne “l’excellence”, ainsi que son travail et le travail du foyer au carré.

Conseils

Elle me conseille pour la rentrée suivante de ne pas investir dans les cours par correspondance, mais plutôt de faire mes cours moi-même. En effet, je lui ai présenté plusieurs de mes supports réalisés et elle privilégie ces derniers aux cours par correspondance. Je prends bien note et lui demande de prendre note également de sa suggestion dans mon dossier (afin de n’avoir aucun souci l’année suivante). C’est un bon point pour moi et me conforte simplement dans mon choix d’instruction.
Bilan ? : “J’ai été ravie de venir chez vous. À l’année prochaine. Et félicitations !

11h04

L’inspectrice part, sans même dire au revoir à sa la conseillère pédagogique.
Que j’ai entendu à plusieurs reprises hausser la voix après ma fille lors de l’examen. Je n’accepte pas, donc je m’impose et prend place. Elle me dit que le test n’est pas achevé, ce n’est pas grave j’ai justement un peu de rangement à faire dans la salle de classe ))
Le test dure 2h30, je retrouve une enfant fatiguée lessivée blasée. J’ai bien vu dans ses yeux que le courant ne passait pas. En 4 ans d’instruction, je ne lui ai jamais fais autant de cours en une seule fois.

Duel

Ma chérie nous laisse seules, la conseillère et moi. Elle reçoit un appel, c’est un autre conseiller pédagogique. Apparemment il prendra la relève l’année suivante suite à sa retraite.
On discute ensuite des exercices de ma fille. Qui s’en est très bien sortie. Elle me fait remarquer deux trois points à travailler qu’elle ignore,  je lui précise que cela n’est nullement dans le programme de cours par correspondance. Elle me dit clairement que je n’ai qu’à lui apprendre moi-même. Ma question donc “à quoi bon prendre des cpc ?”. Elle ne m’a pas répondu.
Entretien terminé. 2h30 d’exercices. 1h d’entretien avec l’inspectrice.

Bilan

Positif, tout s’est bien passé. Le niveau en école à la maison est toujours excellent en comparaison au niveau du public. Nous n’avions pas fourni énormément d’efforts sur l’année et n’avons pas perçu l’inspection comme une contrainte ni une pression.

Beaucoup de mamans appréhendent ce contrôle. J’aime ce que je fais, je fais ce que j’aime, je suis sûre de mon choix d’instruction et cela se ressent lors du contrôle.

Donc mon conseil : ne redoutez pasle contrôle, ne redoutez pas par les origines, la religion, ni même la couleur de peau. Soyez sûre de votre choix, connaissez vos droits, mais surtout, aimez ce que vous faites…

Vous désirez vous aussi témoigner sur le contrôle pédagogique ou tout autre sujet en rapport avec l’école à la maison ? N’hésitez pas à me contacter : vos témoignages ont leur place sur Ummacademy, pour le bonheur de toutes ! 

Envie de ne rater aucun article ?

privacy Vos coordonnées ne seront jamais divulguées

 


ummacademy

Maman de 3 enfants instruits en famille depuis 2013. Assistante maternelle formée à la pédagogie Montessori. Auteure de 4 ouvrages, formatrice sur l'école à la maison, fondatrice des sites Apprends-Moi Ummi et Fiches Islam IEF

    "Témoignage école à la maison : mon tout premier contrôle pédagogique"

    • mamanoummi

      En tout cas, chapeau à toi et à toutes les mamans qui font l’école à la maison. Même si ce n’est pas la même rythme que l’école, ça doit être du boulot,des recherches,et je vous félicite cela!

    • ummacademy

      Merci mamanoummi sincèrement les mamans te diront la même chose c’est juste un rythme à prendre. De l’extérieur cela peut être vu comme une difficulté alors qu’il n’en est rien

Laisse un commentaire

Ton adresse mail ne sera pas publiée.